Fins morceaux carrés de poulet, oignon long chinois, cacahouètes rouges et chili! Voici les ingrédients de ce délicieux plat! Depuis une semaine, je peux aller au restaurant chinois et commander (en chinois bien sur) un Gong Bao Ji Ding avec du riz et une bouteille "fraîche" de thé vert. Évidemment, si je veux changer de plat, il me reste à dire « zhei ge », « celui-là », et montrer la photo.

Ce plat, aussi appelé poulet impérial ou Poulet Kung Pao, a la curieuse distinction d'avoir été labellisé comme politiquement incorrect durant la Révolution Culturelle car l'empereur Ding Baozhen (nom officiel Gong Bao) avait déclaré qu'il appréciait ce plat.

On ne connaît pas vraiment l'origine de ce plat, mais il existe plusieurs hypothèses:
- Peut-être est-ce un plat apporté par Ding Baozhen de sa province natale Guizhou
- D'autres pensent qu'il a goûté ce plat pour la première fois dans un modeste restaurant quand il sortait habillé humblement pour côtoyer les habitants
- Enfin, certains imaginent le chef cuisinier de Ding Baozhen créé ce plat avec de fins morceaux de poulet pour lui éviter d'abîmer ses dents

Quelque soit son origine, son association avec un bureaucrate impérial était une raison suffisante pour provoquer son rejet durant la Révolution Culturelle.

Gong_Bao_Ji_Ding

Le Poulet Gong Bao est non seulement succulent mais aussi appétissant! Sa sauce, sucrée salée, mélange les arômes du chili, du poivre de Sichuan et des oignons longs chinois. Enfin, les cacahouètes sont ajoutées au dernier moment pour qu'elles restent croustillantes.

Huum, je pense que ce midi, je vais encore déguster ce plat!

Si Maïté me donnait la réplique ce serait sûrement: « Bon appétit bien sûr! »